Déroulement de la consultation

Afin d'évaluer en détail chaque partie de l’œil, un matériel spécifique est nécessaire. Avant cela le vétérinaire procédera au recueil de l’anamnèse ; il s’agit de l'historique de la pathologie : depuis quand les symptômes sont-ils apparus, celle-ci a-t-elle été brutale ou lente, y a-t-il déjà eu des traitements appliqués, …

Ensuite vient l’examen ophtalmologique proprement dit. Après un examen à distance puis rapproché afin d’apprécier la qualité de la vue de votre compagnon et l’aspect de ses yeux, différents tests spécifiques parmi ceux décrits ci-dessous peuvent être entrepris.

 

La production lacrymale : test de Schirmer

  

Ce test consiste en l'application, durant une minute, d'une bandelette de papier « buvard » dont l'extrémité colorée est recourbée entre l’œil et la paupière inférieure. Les larmes présentes sur l’œil imbibent le papier et provoquent la migration du colorant. Ce test permet entre autre de diagnostiquer les insuffisances lacrymales (oeil sec).

 

Biomicroscopie : à l’aide d’une « lampe à fente »

 

La lampe à fente est  un microscope portable équipé d'une fente lumineuse qui permet d'éclairer et d'examiner en détail chacune des différentes partie de l'œil depuis les paupières jusqu’au cristallin. Ainsi seront successivement examiné les paupières, leurs bords, les points lacrymaux, les conjonctives, la membrane nictitante (qui se trouve dans le coin interne de l’œil), la cornée, l’iris, le cristallin. La fente permet de mettre en évidence les rapports entre les différentes couches.

 

Ophtalmoscopie

 Résultat de recherche d'images pour "OPHTALMOSCOPIE INDIRECTE"

L'ophtalmoscopie a pour but d’examiner, au travers de la pupille, le fond de l'œil, c’est-à-dire la rétine. Si un examen minutieux de la rétine s’avère nécessaire, l'application de collyre mydriatique (qui dilate la pupille) est indispensable. Si tel est le cas, il vous faudra attendre une vingtaine de minutes afin que le collyre agisse.  Ensuite le fond d’œil sera inspecté grâce à un ophtalmoscope indirect (sorte de loupe binoculaire portée comme un casque) et une lentille.

 

 

Coloration a la fluorescéine

 

 La fluorescéine est un colorant qui permet de mettre en évidence des ulcères à la surface de la cornée. Il est aussi utilisé pour évaluer la qualité du film lacrymal ainsi que la perméabilité des voies lacrymales. La fluorescéine permet encore de rechercher une ouverture perforante dans la cornée.

 

Tonométrie

La tonométrie permet de déterminer la pression intraoculaire. Bien qu’il s’agisse de « percuter » la surface cornéenne avec une micro sonde, ce test est totalement indolore. Il s'agit d'un test très important dans le diagnostic et le traitement du glaucome.

 

 

Gonioscopie

Résultat de recherche d'images pour "gonioscopie chien"

Le liquide qui remplit la partie avant de l'œil (chambre antérieure) s’appelle « l’humeur aqueuse ». Cette dernière est éliminée au niveau de l'angle formé par l'iris et la cornée. La gonioscopie permet d'évaluer cet angle, au moyen d'une lentille spécifique posée sur la cornée. Toute anomalie constatée dans cet angle pourrait avoir comme conséquence de prédisposer l’animal au glaucome.

 

Examens complémentaires

 En fonctions des observations faites lors de la consultation certains examens complémentaires peuvent s’avérer nécessaires.


- examens sanguins : car une anomalie oculaire peut être le reflet d’une maladie générale.
- examen bactériologique : lors d'infection chronique ou ne répondant pas au traitement, une mise en culture est nécessaire.

examen cytologique : des prélèvements peuvent être réalisés à l'aide d'un écouvillon appelé cytobrosse en vus d’un examen microscopique après coloration.

- Les yeux sont aussi susceptibles d’être explorés par échographie, afin de mieux apprécier un phénomène intra ou rétro oculaire (derrière l’œil au fond de l’orbite).

- ERG (électrorétinographie) : tout comme on effectue un electrocardiogramme pour mesurer l’activité électrique du cœur ou un électro encéphalogramme pour mesurer l’activité électrique du cerveau, on peut réaliser un électrorétinogramme pour apprécier objectivement l’activité électrique de la rétine et donc prédire si votre compagnon risque de perdre la vue.

- Le scanner est une technique de pointe, qui doit être réalisée dans un centre spécialisé, qui permet d’avoir une vision très fine de la zone examinée, mais elle nécessite chez nos compagnons à 4 pattes une anesthésie générale.